Introduction

“Le nouveau millénaire nous fait entrer dans une phase de tension croissante entre 2 grandes dynamiques antagonistes.
D’un côté, nous observons une accélération dramatique de fondamentalisme, de la manipulation et de la destruction. Jour après jour, les premières pages des quotidiens exposent les divers symptômes de ce drame. Sous nos yeux s’accélèrent les processus d’agonie et de désintégration de l’ancien corps social. De l’autre côté, nous voyons s’intensifier un processus d’ouverture autour de la planète, où de plus en plus d’individus et de groupes prennent conscience de la signification profonde de leurs parcours de vie et s’y relient. De nouveaux réseaux sociaux et champs de présence vivante viennent au monde. Chaque jour et chaque semaine, ces 2 dynamiques s’amplifient en parallèle. Leur différence fondamentale est que la première – fondamentalisme, manipulation, destruction – diminue le degré de liberté des parties concernées.

Bombarder une population, par exemple, la fait plonger dans un futur qui ressemble beaucoup à une caricature du passé.

A l’opposé, l’autre dynamique accroît la liberté parce qu’elle mène les individus à fonctionner à partir d’autres espaces intérieurs, à prêter attention au monde et à réagir différemment aux problèmes existants. En d’autres mots, la première dynamique considère l’humain comme un objet déterminé par son environnement et conditionné par son passé qui, par conséquent, peut être manipulé et contrôlé par des mécanismes externes, tandis que la seconde le conçoit comme un sujet – détenteur d’une faculté latente à se connecter aux plus profondes sources intérieures de créativité et de connaissance. Grâce à cette faculté, nous pouvons contacter et réaliser un avenir dont l’avènement dépend de chacun d’entre nous. Par conséquent, dans son essence, cette conception de l’humain vise à ce que chacun crée, en se connectant aux possibilités d’avenir les plus hautes, son Moi authentique.

Les enjeux de cette confrontations sont immenses. C’est le sens même que prendra notre évolution qui se joue ici. Avancerons-nous en tant qu’espèce, vers une mécanisation du champ global – comme dépeinte dans le film Matrix – où nos perspectives d’évolution seront figées dans un espace obscur d’anti-émergence ? Ce scenario nous couperait des sources de bonté, de beauté et de vérité. Ou bien, approfondirons-nous notre lien au monde, et le co-créerons-nous depuis nos sources intérieures ?”

Ce texte est extrait de “Leading from the Emerging Future” écrit par mon mentor Otto Scharmer donne le ton du travail de co-création que nous opérons lors des interventions ou des ateliers.

Au plaisir d’approfondir ensemble notre lien au monde et de vous aider à entrer en action rapidement avec sens et cohérence.

Vincent Dethier
CONTACT