Encore et encore, pas d’accord, pas d’accord…

Des dizaines d’années de commémorations de notre incapacité à transformer nos relations conflictuelles en relations apaisées.
Les discours théâtraux, la main sur le cœur des « plus jamais ça » sont suivis de décisions, d’actes allant parfaitement à l’opposé.
Nous ne comprenons pas le mécanisme à l’œuvre.
Encore et encore nous vantons, nous stimulons, le un, le une contre l’autre, la compétition que nous érigeons en modèle éducatif. Les plus petits sont en compétition, les écoles, les communautés, les villages, les régions, les pays, …
Nous préparons la guerre même si on s’en défend.
Nous ne sommes pas conséquents, conséquentes, nous ne traitons pas réellement le sujet des conflits.
Nous avons élaboré des sociétés humaines complètement dingues car, à l’intérieur de nous, nous sommes flous…
Ni les politiques, ni les philosophes, ni les religions, ni les psy,… n ont pu extirper les conflits de nos relations.
La pensée tribale, clanique empêche cela.
Tant que nous cherchons des solutions à l’extérieur de nous, nous nous éloignons de la cause. Le temps est venu pour chacun, chacune, d’aller à la rencontre de qui il, elle est vraiment. En traitant avec le plus grand sérieux ce sujet, la compréhension du processus conflit permettra la mutation indispensable afin d éviter d’être simplement rayés de la liste des espèces encore « vivantes ».
Un matin sur le rebord du monde.
vincent

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.