Le Circuit-coeur demande à naître

Les temps sont agités, des changements profonds sont à l’oeuvre.
Certains semblent nous échapper, d’autres sont appelés de tous nos voeux.

Le commerce est au carrefour des relations entre activités de production, activités de distribution et de notre consommation.
Dans son évolution récente, le commerce a connu un Court-circuit. Chacun des acteurs s’isolant dans sa bulle respective, les relations entre les protagonistes se sont détériorées. Les conséquences sont particulièrement sévères pour la qualité des produits, pour la qualité de vie des protagonistes ainsi que, et surtout, pour nos environnements de vie. Les échanges sont devenus particulièrement violents, agressifs.

C’est ainsi que, depuis des années percole la notion de Circuit-court véhiculant la volonté de réduire le nombre des intermédiaires, voire de les supprimer. Et ce, en intégrant l’activité de distribution, de vente à la suite de la production.
Si cette tendance tend à se confirmer, à se déployer, force est de constater qu’elle montre aussi ses limites dans certains cas.
Les formules sont diverses, certaines hybrides et parfois originales voir novatrices.
Pour de nombreux petits producteurs, les essais et erreurs sont de mise avant de trouver leur voie, leur façon de faire.
Lorsqu’on explore les diverses initiatives fleurissant ci et là, on peut observer que certaines trouvent leur équilibre, leur justesse et se pérennisent là où d’autres ont plus de mal, où d’autres encore n’y trouvent pas leur compte.

L’observation profonde de cette dynamique évolutive permet de percevoir qu’autre chose souhaite advenir.

Après la réduction de la distance entre production et distribution (vente), on pressent un rapprochement, voire une implication concrète du 3ème acteur, les consommateurs, les consommatrices des produits et services. Ce mouvement du commerce, après avoir vécu un Court-circuit se trouve à déployer aujourd’hui le Circuit-court et donne des signes avant-coureurs de ce que nous pourrions d’ores et déjà nommé Circuit-coeur.
Percevoir que nos activités futures se feraient rassembleuses de l’ensemble des pièces du puzzle sociétale est réjouissant.

Revisiter nos démarches commerciales en Circuit-court à partir du coeur laisse présager un réenchantement de nos relations, de nos échanges, une plus grande conscience de ce qui nous (re)lie, une plus grande attention quant aux conséquences de nos choix, de nos actions.

Oeuvrer, ensemble, à déployer des liens en Circuit-coeur est une perspective réjouissante.


vincent d.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.